Vente à réméré, comment ça marche ?

Pour commencer, il est important de noter que la vente à réméré est un acte notarial réservé exclusivement aux propriétaires des biens immobiliers. Ce type d’opération offre aux propriétaires la possibilité de gagner rapidement de l’argent. En général, ce procédé est utilisé par les interdits bancaires (personnes qui ne peuvent plus effectuer un prêt auprès des organismes financiers comme les banques). Dans tous les cas, cette opération est régie par le code civil et se déroule en différentes étapes.

La vente du bien de façon temporaire

La première étape de ce procédé, c’est la vente du bien. Il faut savoir que le bien en question doit être estimé de manière juste pour ne pas causer de perte ni au vendeur ni à l’acquéreur. Le taux maximum du coût du bien, c’est de 75 % de sa valeur. Cette opération de vente est effectuée par un notaire, aussi, il se charge de toutes les formalités, des contrats et des procédures administratives en tout genre. Le notaire doit inclure dans l’acte de vente une réserve de faculté de rachat et seul le vendeur aura la possibilité de racheter le bien, et ce, au bout d’un délai de 12 mois.

L’occupation du bien

Une fois que le bien a été acquis par le nouveau propriétaire, le vendeur reste l’occupant. Toutefois, il doit verser une indemnité mensuelle auprès du propriétaire. Il faut noter que le montant du loyer est également fixé durant l’achat. Par ailleurs, le notaire doit inscrire le montant dans l’acte de vente et le contrat de location.

Le remboursement des dettes

Comme nous l’avons indiqué, le réméré est une alternative permettant aux propriétaires d’obtenir rapidement de l’argent. Par conséquent, c’est une solution rapide et efficace pour rembourser les dettes. Le réméré est une option offerte aux surendettés pour leur permettre de venir à bout des dettes mais aussi de redresser leur situation financière. C’est au cours de la période d’occupation du bien que le propriétaire rembourse ses dettes et se débarrasse des procédures contentieuses comme la levée du fichage Banque de France par exemple. L’avantage avec ce type de vente, c’est que vous pouvez agir en toute discrétion vu que votre entourage ne sera pas au courant de vos difficultés.

La demande d’un nouveau prêt immobilier et le rachat du bien

Une fois que vous avez fini de rembourser vos dettes en tout genre vous pouvez faire une nouvelle demande de prêt immobilier pour racheter votre bien. Pour ne pas prendre de risque, il est conseillé de faire appel à un professionnel en matière de réméré. Ainsi, vous pourrez profiter d’un accompagnement professionnel et adapté à vos besoins. De plus, vous bénéficierez de conseils avisés et de qualité. Dans tous les cas, avant de faire une demande de prêt, vous devez prendre le temps de bien étudier votre situation financière ainsi que les différentes contraintes. Le délai moyen du rachat du bien est de 8 à 12 mois. Comme pour l’acte de vente, c’est le notaire qui établit l’acte de rachat avec un prix initialement fixé lors du premier acte. Le vendeur redevient par la suite le propriétaire de son bien.

Laisser une réponse