Un terrain d’entente entre deux libertés économiques

La question la plus complexe dans le droit du travail consiste à trouver le juste équilibre entre les droits et libertés des employeurs et des salariés. D’où ces nombreuses réformes souvent infructueuses qui ne compliquent que davantage le contenu du Code du travail. Cela ne fait que multiplier les litiges au niveau du conseil de prud’hommes. Cela n’entraîne que plus de lenteur au niveau de la procédure. En conséquence, le justiciable devra attendre longtemps avant d’obtenir un dénouement pas toujours favorable. Le recours à un cabinet d’avocat reste donc la seule voie efficace pour la défense de vos intérêts légitimes.

L’avocat comme un allié important de l’entreprise

À chaque changement dans le droit positif du travail, deux grandes libertés fondamentales sont remises en cause à chaque fois : celle de travailler et d’entreprendre. Pourtant on constate que le législateur, comme le juge, lorsque des contradictions d’intérêts se présentent sacrifie la seconde. Le travail lie deux acteurs importants pour la bonne santé de la vie économique de l’État. Pourtant, on estime que ce dernier impose plus de devoir et obligations aux employeurs. Cela pénalise forcément l’entreprise notamment pour les privilèges pécuniaires reçus par les salariés tant ils essaient de pallier ce déséquilibre avec les stipulations du contrat de travail. Mais les choses deviennent de plus en plus difficiles lorsqu’un litige se transforme en contentieux. Voilà pourquoi, il est important pour un entrepreneur engageant de la main-d’oeuvre de se renseigner sur comment être bien renseigné avec un avocat spécialiste de la loi du travail.

Une lourde réforme à entreprendre en droit du travail

Néanmoins, le législateur s’est rendu compte de cette situation et commence à revoir les mécanismes et principes contenus dans le droit du travail ainsi que dans les autres disciplines ayant une liaison avec. C’est le cas des modifications diverses des dispositions législatives faites à travers la loi El Khomri, entrant en vigueur en début de 2017. Car protéger l’emploi revient également à protéger les entreprises. Pourtant les réformes sont toujours assez mal reçues par les principaux concernés. Pour mieux connaître ce qui leur convient le mieux, les groupements d’employeurs et de salarié doivent parvenir à des accords collectifs. L’État installe ainsi des mécanismes pour faciliter le dialogue. Pour le côté technique et juridique, l’Avocat intervient comme un médiateur qui prépare les questions sur lesquelles débattre. Mais il est plus efficace dans les rapports litigieux individuels. Ce Professionnel collaborera le cas échéant avec le service juridique de l’entreprise.

Laisser une réponse