Un mémoire technique dans le cadre d’un appel d’offres

Un mémoire technique dans le cadre d’un appel d’offres doit avoir certains éléments sous peine de rejet. Voici tous les éléments obligatoires qui sont valorisés par les professionnels.

Une attention particulière aux exigences de l’administration

Dans le dossier d’appel d’offres, l’administration précisera certains détails qui doivent retenir votre attention au moment de la rédaction de votre réponse. C’est le cas des cahiers des charges qui vont accompagner le marché public lancé. Le marché peut aussi être divisé en plusieurs lots et votre réponse doit intervenir en fonction des lots et non pas sur le marché en globalité. Dans le document, l’acheteur public précise également le critère de choix dont vous pouvez exploiter pour le convaincre de votre aptitude.

L’analyse des documents préparés par l’administration

L’administration présente tous les besoins qu’elle exprime dans les différents documents qui accompagnent le marché. Le cahier des clauses techniques particulières et le cahier des clauses administratives particulières vous permettront de cerner toutes les exigences du marché. C’est aussi l’occasion pour vous de trouver la destination de l’ouvrage sollicité par l’administration et sa fonctionnalité. En vous appropriant lesdites informations, vous pouvez sans aucun doute apporter une réponse satisfaisante à l’autorité publique.

 

L’examen des critères de choix

L’administration établit les critères qu’elle observe pour choisir son cocontractant. Votre réponse doit tenir compte de cela. Rédigez votre réponse dans la langue précisée par le document d’appel d’offres. Un autre critère qui est difficile à cerner est le coût du marché. Le maître d’ouvrage estime préalablement le coût du marché. En fonction des offres présentées, il retient le mieux-disant. C’est-à-dire celui qui présentera une offre dont le prix reflète la qualité. Cette appréciation reste subjective et soulève toute la complexité de cette étape. Un autre critère que vous pouvez au mieux respecter est la capacité à réaliser la prestation. Vous pouvez la justifier par tous les moyens à votre disposition.

La gestion des risques

Votre mémoire technique doit évoquer les moyens de gérer les risques dans l’exécution du marché. Les facteurs des risques peuvent être naturels ou artificiels. Ils sont naturels lorsque les intempéries surviennent pour interrompre l’exécution du marché. Vous devez donc prévoir les moyens possibles de les contourner. Les risques sont artificiels lorsque les équipements techniques liés à l’exécution du marché sont dangereux. Ils peuvent donc être explosifs ou provoquer des réactions chimiques.

La procédure de travail

La procédure que vous allez mettre en œuvre pour réaliser le marché doit être effectuée en fonction de vos capacités. Désignez un responsable qui assurera le suivi du projet. Détaillez toutes les interventions qui seront réalisées au cours du projet. Déterminez aussi les modalités de contrôle du marché. Votre procédure sera alors appréciée lorsqu’elle présente tous les besoins à satisfaire et les réponses à toutes les difficultés rencontrées. L’état d’avancement des travaux doit donc être connu par l’administration à travers vos documents afin de retenir son attention.

En effet, en plus de présenter tous les éléments obligatoires dans votre mémoire technique, cherchez aussi à les valoriser. Suivez donc toutes les instructions qui vous sont fournies par les experts en marché public.

Laisser une réponse