Richard Vainopoulos : Il faut opérer une réforme au sein des agences

Questionné sur l’avenir de la profession, Richard Vainopoulos, président du réseau Tourcom, a clairement donné sa vision.

Les agences doivent faire la différence

Selon le numéro un de Tourcom, les agences doivent se concentrer sur la distribution des produits sur mesure si elles veulent différencier leurs offres. Il importe ainsi de miser sur les offres à forte valeur ajoutée et d’aller directement vers le client en évitant toutes sortes de préjugés pouvant freiner la vente (âge, budget…).

 En effet, il faut que les agences cessent d’être trop conservatrices et aient l’audace de facturer les services fournis à leurs justes valeurs. D’ailleurs, la clientèle à la recherche d’offres sur mesure réclame le plus souvent des prestations spécifiques comme l’assistance à minuit, ou la recherche des visas. C’est justement la réforme qu’il faut opérer au sein des agences s’ils veulent devancer les acteurs du tourisme on-line. Pour l’heure, le réseau met l’accent sur l’accompagnement via des ateliers et des formations pour les aider à faire face à ces enjeux.

Le réceptif, essentiel pour l’avenir des agences

Générant environ 10 % de l’activité loisirs du réseau, Tourcom Réceptifs ne cesse d’accroître ses ventes avec une hausse de 7 % pour l’année 2016. Richard Vainopoulos n’hésite pas d’affirmer que son réseau est leader dans ce domaine grâce à la maîtrise du produit, mais aussi grâce à des agents pouvant répondre efficacement aux attentes de la clientèle : établissement des devis, achat de billets d’avion à des tarifs préférentiels, achat de devises, traductions, etc.

En ce moment, Tourcom référence 80 réceptifs à l’international, ce qui permet à ses agences de présenter un large éventail d’offres.

Ayant fixé le rythme de croisière à 100 millions d’euros, le président de Tourcom déclare que les membres de son réseau adhèrent à ce système de différentes manières : un tiers atteint déjà sa vitesse de croisière, un autre tiers commence à se lancer et le reste souhaite prendre plus de temps pour pouvoir suivre le rythme.

Dans tous les cas, la majorité des ventes se font chez les points de vente bien que certaines agences comme Karine et Paulo tentent d’adopter le concept de vente à domicile pour se rapprocher davantage des clients.

Laisser une réponse