Pourquoi les taux sont-ils si bas en France ?

Depuis quelques années, la France, paradoxalement à sa situation économique, affiche les plus bas taux de crédit à la consommation en Europe de l’Ouest. Instaurés en 2010, ces taux au ras des pâquerettes sont la conséquence de la loi Lagarde de juillet 2010. Cette situation est surtout responsable de la hausse sensible du prêt personnel et des banques. Ce qui était d’ailleurs l’objectif du gouvernement en instaurant cette loi.

Des taux d’intérêt inférieurs à la moyenne européenne

Si en Europe, les taux d’intérêts sur les emprunts tournent en moyenne autour de 6.7%, ils sont de l’ordre de 5.8% en France. Du coup, la période 2010-2015 enregistre les taux de crédits amortissables les plus faibles depuis plusieurs années. Cependant, il faut dire que l’écart n’est pas si grand que ça, car l’Allemagne vient avec 6.7% et l’Italie avec 7.6%. Les taux d’intérêt sur les crédits sont en revanche beaucoup plus importants en Espagne (8.5%) et au Royaume-Uni (9.4%). Le même constat est de rigueur en ce qui concerne aussi les découverts et le crédit renouvelable. Cependant, la France est un peu devancée par l’Italie qui dispose du taux le plus bas en Europe.

L’influence des taux d’usure

Face à une concurrence grandissante, les taux d’usure jouent un rôle déterminant dans la régulation du niveau des taux d’intérêt sur les crédits de consommation. En effet, si l’on sait que ce sont les tribunaux qui sanctionnent les cas d’excès en s’appuyant sur la jurisprudence, la Banque de France a aussi un rôle prépondérant à jouer en fixant les taux maximums auxquels les crédits à la consommation peuvent être accordés (source : monsieurcredit.fr). Il faut dire que la réglementation sur l’usure existait déjà avant la loi Lagarde. Mais celle-ci a revu son fonctionnement en vue de faire baisser les seuils d’usure.

Le crédit renouvelable en perte de vitesse

Avec la baisse des taux d’usure, les institutions bancaires sont désormais moins disposées à octroyer des crédits renouvelables. La réforme de la loi Lagarde l’a particulièrement ciblé afin de réduire le surendettement dû à ce type de prêt. En effet, la plupart des cas de surendettement avaient pour cause le recours à ce type d’emprunt. Du coup, il y a eu un rééquilibrage très marqué concernant le recours au prêt personnel, beaucoup plus avantageux. Ainsi, les comptes ouverts avec un plafond allant jusqu’à 3000 euros ont sensiblement augmenté et ceci permet aux banques de gagner des parts de marché.

Laisser une réponse