Mesurer le bilan carbone d’une entreprise : quel logiciel utiliser ?

Le calcul du bilan carbone a été rendu plus facile grâce à l’utilisation de logiciels dédiés. Ils permettent d’analyser la consommation et convertissent les données obtenues en quantité d’émissions de gaz à effet de serre (GES). Pour le bilan carbone d’une entreprise, il est recommandé d’utiliser un outil spécialisé conforme aux normes de l’agence de la transition écologique ADEME ou du GreenhouseGas (GHG) Protocol. Zoom sur les critères à considérer pour bien le choisir.

Réaliser un bilan GES : les outils disponibles

Pour mesurer l’impact carbone IT, de nombreux moyens sont utilisés, dont voici les plus prisés :

  • Le logiciel bilan carbone de l’ADEME, dédié à l’estimation du bilan carbone d’une organisation ;
  • L’outil de la Fondation GoodPlanet, dédié aux particuliers ;
  • Celui de l’Association Avenir Climatique.org.

À noter que la plupart de ces logiciels ne permettent pas d’effectuer un examen complet des émissions GES conformément aux normes de la méthode brevetée Bilan Carbone. Cependant, ils donnent la possibilité d’obtenir une première estimation de l’empreinte écologique.

L’outil le plus fiable est celui qui reprend la méthode de l’ADEME. Cette dernière considère de nombreux paramètres issus de la norme ISO 14064 et de l’initiative GHG Protocol pour dénombrer les gaz à effet de serre. Il s’agit notamment du dioxyde de carbone ou CO2, le méthane, le protoxyde d’azote, l’hydrofluorocarbure, le perfluorocarbure et l’hexafluorure de soufre.

Bien choisir son logiciel bilan carbone : les critères à prendre en compte

Hormis le prix, le niveau de précision du logiciel, la facilité d’utilisation, voici d’autres paramètres à prendre en compte pour bien choisir un logiciel bilan carbone :

  • L’estimation automatique des émissions CO2 directes et indirectes (scope 1,2,3)

Le classement automatique des postes d’émissions permettra à l’entreprise d’éviter l’embauche de consultants spécialisés et ainsi de faire baisser les charges salariales.

  • La définition de plans d’action pour diriger la stratégie bas carbone

Il est important à ce que l’outil puisse évaluer la dépendance de l’entreprise aux énergies fossiles et proposer les principaux leviers d’action pour la diminuer.

  • Les recommandations ciblées pour diminuer les émissions de son entreprise

Un bon logiciel doit être en mesure d’identifier les actions à entreprendre en fonction des besoins de l’entreprise : dans les transports, l’énergie, le fret, etc., et ainsi diminuer les émissions liées à ses immobilisations.

  • Optimiser l’engagement et la formation des salariés au service de la stratégie bas carbone de l’entreprise

Le logiciel doit également proposer des actions de communication qui permettent d’interagir avec les employés, de cerner leurs propres sources d’émissions et de les encourager à agir au quotidien pour réduire leur impact carbone (décarbonation des trajets domicile-travail, choix des prestataires, etc.).