Méfiez-vous d’une trop grande fusion avec vos enfants!

Sans pousser la réflexion plus avant, on aurait tendance à croire qu’une véritable osmose entre les membres d’une famille est ce qu’il y a de plus admirable. On pourrait se dire que c’est ce qui peut arriver de mieux à  un tout petit. Autant les parents que les enfants semble vivre une relation riche et équilibrée.

Malheureusement, rien n’est parfait en ce monde et cette situation, bien qu’elle paraisse l’être, ne l’est pas non plus pour nos enfants. Ce dernier a aussi besoin de faire des choses par lui-même, de prendre confiance en lui et de s’armer pour les situations futures où les parents ne seront pas toujours là.

C’est le couple parental qui va faire les frais de cette attention démesurée portée aux enfants, on ne peut pas s’occuper de tout le monde en même temps. C’est essentiellement dans les foyers monoparentaux que l’on rencontre ce type de relation fusionnelle. Il est donc essentiel que la maman ou le papa ne culpabilise pas de faire subir l’absence du conjoint à son enfant.

Il faut toujours garder à l’esprit que les enfants n’ont pas besoin de tout savoir, qu’ils ne sont d’ailleurs pas prêts pour cela.  Toutefois, il est des parents qui pensent que leurs enfants sont capables de faire la part des choses alors qu’ils sont très éloignés de la maturité affective nécessaire à cela.

D’un autre côté, il est essentiel que chacun, et a fortiori un enfant, puisse garder un jardin secret, car cela participe à son individualisation qui est essentielle pour son entrée dans la vie. Il faut trouver un juste équilibre entre tout se dire et tout partager, afin de préserver l’intimité de chacun.

Certains spécialistes avancent que toute la socialisation de ce dernier se joue durant cette période, et il est essentiel que l’enfant prenne conscience qu’il est une personne à part entière. Un défaut de structuration peut amener un enfant ou un parent d’ailleurs, à être dans l’incapacité d’établir des limites de leur « moi » avec l’extérieur.

Laisser une réponse