L’immobilier, locomotive économique de la France

Secteur qui ne connaît pas de crise, l’immobilier français pèse lourd dans l’économie hexagonale. Les cabinets d’études avancent des chiffres éloquents : le marché rapporte 10 % du PIB et emploie 8,2 % de la population soit 2,1 millions de personnes (1,6 fois plus que dans le tourisme et 2,6 fois plus que l’agroalimentaire). Cette santé éclatante entraîne forcément des besoins importants en ressources humaines.

De nombreuses opportunités pour tous les profils

Au-delà de la construction et des travaux, l’immobilier est un secteur employant des profils variés dans des activités diverses. En effet, le marché comprend également les métiers de gestion, de promotion et de vente immobilière. Les domaines du financement et de l’investissement sont aussi concernés sans oublier l’architecture ou encore l’expertise et le conseil.

Le recrutement (en particulier pour un promoteur immobilier) dans le milieu a non seulement connu une croissance forte ces dernières années mais devrait se maintenir à un taux élevé sur le moyen terme ; les entreprises du secteur tablant sur un niveau d’embauche élevé durant les trois prochaines années). Il s’agit donc d’un débouché non négligeable pour de nombreuses filières, principalement celles qui y sont impliquées de façon directe ou non.

Le promoteur immobilier, un profil très recherché

Ce boom du secteur immobilier dynamise également le recrutement des professions spécialisées dans le domaine. S’occupant aussi bien des questions techniques et administratives que de trouver les financements nécessaires , le promoteur immobilier intervient dès la recherche du terrain jusqu’à la commercialisation (par vente ou location) en passant par la conception des plans avec les architectes. Véritable chef d’orchestre d’un projet, ce métier présente de grandes opportunités professionnelles.

Accessible avec un diplôme de Master 2 (Bacc +5) en droit immobilier, il est surtout un débouché privilégié pour les sortants d’une école spécialisée telle que l’ESPI, l’ICH ou encore l’ESI. Outre les qualifications techniques et un sens relationnel aiguisé, la profession exige en plus une grande rigueur, notamment en matière de respect de la réglementation. Par ailleurs, la résistance au stress et une grande disponibilité sont des aptitudes clés caractérisant les promoteurs les plus performants.

Laisser une réponse