Limitation des frais de découvert : les astuces infaillibles !

Il n’y a pas à dire, le mois de septembre est le mois de toutes les dépenses, ce qui nécessite la mise en place d’une bonne stratégie pour limiter les frais de découvert ! En effet, avec les vacances qui viennent de se terminer et la rentrée scolaire qui s’approche, les familles françaises sont parfois obligées de franchir leur limite budgétaire et cela peut les exposer à des frais de découvert exorbitants…
Mais à tout problème, il y a une solution qu’il faut mettre en pratique avec rigueur afin d’éviter les mauvaises surprises. Il convient quand même de rappeler que Détective-Banque dispose d’un simulateur efficace grâce à ce comparatif bancaire qui permet d’établir une comparaison rapide et précise des frais bancaires pratiqués par les banques en ligne, qui, rappelons-le, sont beaucoup moins élevés que ceux des banques de réseau.

Revoir à la hausse son plafond de découvert pour éviter les frais élevés

Les banques donnent à leurs clients la possibilité d’indexer leur plafond de découvert autorisé si ces derniers prévoient d’effectuer des dépenses plus conséquentes que d’habitude. Donc, au lieu de dépasser sa limite de retrait et de paiement, il vaut mieux prévenir son banquier car cela évite les commissions supplémentaires à débiter sur votre compte !
Par ailleurs, pour limiter avec succès les frais de découvert, il vous appartient d’établir une bonne stratégie de négociation auprès de votre banque car le découvert est une faveur mais pas un droit.
De ce fait, si le gestionnaire de votre compte pense que vous avez une situation financière fiable, il va vous proposer quelques scénarios d’amortissement qui vont rendre le remboursement de votre avance quasiment indolore.

Que faire dans le cas où votre banquier refuse de rehausser votre plafond de découvert ?

Il est évident que si votre découvert a duré plus de 90 jours, votre banque va opter pour une autre solution : celle de convertir votre excès de dépenses en crédit à la consommation : c’est la solution la plus raisonnable.
Dans cette optique, si vous pensez que vous n’allez pas pouvoir rembourser la somme due dans un délai de 30 jours, il vaut mieux faire appel à un courtier et contracter un crédit à la consommation au meilleur coût. Cela vous permettra de limiter les frais de découvert à l’avance sans les contraintes liées aux pénalités de remboursement.
Toutefois, bon nombre de personnes faisant face à une telle situation n’hésitent pas à s’adresser à leur propre banque car ces dernières sont les mieux placées pour proposer une solution adéquate.

Ouvrir un compte dans une banque en ligne pour limiter les frais de découvert

Les banques en lignes sont devenues des acteurs de premier plan dans la conception des solutions financières customisées. La plupart des internautes se tournent naturellement vers ces Fintechs pour profiter des opportunités de gains financiers rendues possibles par la flexibilité de leurs offres.
Aussi, le fait de disposer d’un compte ouvert auprès de ces plateformes permet d’élargir sa capacité de découvert, sous condition de revenu. Cette solution 100% digitale peut être une bonne idée pour faire face aux dépenses imprévues tout en maîtrisant le montant des frais de découvert.
Effectivement, les banques ont ligne mettent à la disposition de leurs clients des applications innovantes pour les aider à gérer au mieux leur budget mensuel tout en limitant les frais de découvert.
Chez ING Direct, Monabanq et Fortunéo par exemple, les procédures de découvert sont souples et proposées avec des intérêts débiteurs raisonnables et implémentées de commissions d’intervention nulles.
C’est l’un des meilleurs moyens pour rester prudent dans ses finances personnelles tout en étant respectueux (se) de ses principes de vie !

Laisser une réponse