Les radiateurs convecteurs

Un radiateur convecteur est un système de chauffage qui fait partie des radiateurs électriques. Il fonctionne sur le principe de la convection naturelle. Quels sont  précisément son fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients.

Le chauffage par convection : comment ça marche ?

La convection naturelle fonctionne sur le principe physique selon lequel l’air chaud étant plus léger que l’air froid, il va se déplacer verticalement.

Ainsi, ce type de chauffage, qui se présente sous la forme d’un caisson métallique fixé au mur ou mobile, crée un mouvement d’air naturel en commençant par réchauffer l’air qu’il contient à l’aide d’un élément chauffant. Une fois cet air réchauffé, comme il est devenu plus léger que le reste de l’air de la pièce, il va ressortir par une grille prévue à cet effet et remplacé par de l’air froid qui va à son tour être réchauffé. Et c’est comme cela, grâce à la convection naturelle, qu’il va réussir à réchauffer tout l’air de la pièce.

Ce type de chauffage est le premier des systèmes de radiateurs fonctionnant avec l’électricité qui ont été inventés dans le courant des années 1970. Certains modèles disposent d’un ventilateur pour accélérer la convection.

Les plus et les moins de ce type de radiateur

Ce type de radiateur présente trois avantages. Premièrement, avantage non négligeable, il permet de réchauffer une pièce assez vite. Dès qu’il est en marche, il chauffe l’air et la convection naturelle se met en route. Deuxième avantage, il n’a pas besoin d’être volumineux et se présente soit sous la forme d’un rectangle assez plat pour ceux qui se fixent au mur ou sous la forme d’un cube plus ou moins gros pour les modèles mobiles. Ils savent donc rester discrets et s’adaptent à tous les intérieurs. Et enfin,  troisième avantage, c’est le type de chauffage qui s’avère le moins onéreux à l’achat.

Pour ce qui est des inconvénients, ils sont aussi au nombre de trois. L’inconvénient principal réside dans sa consommation d’électricité. En effet, il est très gourmand en énergie, car il fonctionne avec une résistance qui permet de chauffer l’air. Deuxième inconvénient, il ne dispose d’aucune inertie et la pièce va donc rapidement se refroidir dès qu’il est éteint. Et troisième inconvénient, ce type de chauffage, de par son principe, va assécher l’air et, de plus, il va pouvoir se trouver des zones plus chaudes que d’autres dans la pièce.