Les nouveaux dispositifs sur la qualité des produits industriels

Les consommateurs sont devenus aujourd’hui très exigeants sur le contrôle de leurs produits alimentaires. En effet, la moitié de nos repas est composée de produits industriels, des produits qui, depuis quelque temps, font l’objet de tous les doutes.

Après les diverses sensibilisations contre la malbouffe, les industries alimentaires sont soumises à des contrôles de qualité stricts.

Les critères principaux de la qualité d’un aliment

La qualité d’un produit alimentaire ne se résume pas tout simplement à la qualité du produit, il faut aussi savoir bien les utiliser.

En plus d’être trop riche en sucre, graisse et sel, les aliments jugés comme malbouffes sont également très faibles en valeur nutritive, et pourtant les aliments doivent respecter des normes diététiques pour que les consommateurs restent en bonne santé. Bien manger est fondamental pour apporter de l’énergie à notre corps et pour se maintenir en bonne santé.

Selon la pyramide alimentaire, une bonne alimentation doit être diversifiée et de qualité. D’après un expert évoluant dans l’emploi agroalimentaire, les catégories les plus importantes sont les boissons, les céréales, les fruits et les légumes et les moins importantes sont les matières grasses et le sucre.

La norme ISO 22 000

La sécurité alimentaire est devenue une priorité absolue. La conception actuelle de la sécurité alimentaire c’est l’accès pour tous à une alimentation en quantité suffisante et de qualité nutritionnellement adéquate.

Pour garantir la sécurité des denrées alimentaires, la norme ISO 22 000 qui a été établie au cours d’un consensus international permet de déployer un système de management à la base de principes, méthodes, outils afin de satisfaire le client et les parties intéressées.

Les solutions appliquées par les professionnels

Pour s’assurer de l’innocuité des aliments et pour garantir la santé des consommateurs, les industries alimentaires  sont soumises à une inspection. Ils sont suivis rigoureusement dans chaque étape de leur production en allant par le choix des matières premières jusqu’au packaging.   

Rejoindre le PNNS (programme national nutrition santé) est désormais une priorité de santé publique, car l’alimentation est un facteur protecteur contre plein de pathologies comme l’obésité, des maladies cardio-vasculaires et certains cancers.

La sensibilisation d’une bonne hygiène de vie

Grâce à des encarts publicitaires et des publicités télévisées, les industries alimentaires partagent aussi désormais des conseils à leurs clients sur les piliers d’une bonne hygiène de vie, à savoir les habitudes alimentaires, la pratique du sport et le mode de vie saine.