Le marché de la cosmétique bio est en pleine croissance en France

Le marché des produits cosmétiques a connu une croissance importante lors de ces dix dernières années. En effet, 3.500 euros de produits de beauté et cosmétiques sont vendus dans le monde chaque seconde, ce qui équivaut à 110 milliards d’euros par an en 2008, avec la France comme premier dealer mondial avec 3,8 milliards d’euros exportations en dehors de l’UE.

Aujourd’hui, on remarque la naissance et la croissance effrénée d’un marché cosmétique d’un nouveau genre : le cosmétique bio ! Les produits arborent généralement le logo BIO ou ECO, dans le souci d’assurer la reconnaissance des produits hors des magasins spécialisés.

Un marché en continuelle expansion

Le marché français continue sa progression à un rythme de 25% en moyenne, entre 2008 et 2010, avec une stabilisation prédite de 10% jusqu’en 2019. Et ce, en symbiose avec un développement soutenu de la consommation écologique et responsable.

Les stratégies adoptées consistent à amoindrir l’exclusivité du marché et à plus l’ouvrir vers une distribution générale et démocratisée, avec des produits vendus en grande surface et en parapharmacie. Il s’agit également de savoir persuader le consommateur de l’efficacité du produit en parallèle avec son respect de l’Homme et de l’environnement.

42% des consommateurs français disent avoir opté pour ces produits par conviction environnementale et écologique, 29% affirment qu’ils le font par souci de santé personnelle, tandis qu’un pourcentage de 29% confient que ça les aide à refléter un style de vie sain.

Pourquoi choisir cette alternative ?

Le marché de la cosmétique bio doit principalement sa croissante popularité à son côté plus écologique et moins néfaste pour la santé. Il garantit une meilleure traçabilité quant aux composantes du produit acheté et une diversité certaine des produits proposés.

La richesse de la nature en matières végétales et minérales dont sont extraits les ingrédients, favorise la création de gammes aussi larges que diversifiées, de produits sains, efficaces et de confiance.

Contrairement à un produit conventionnel, un produit bio n’intègre aucune composante chimique. Les colorants, les parfums, les gélifiants et les matières grasses sont tous d’origine naturelle.

Avec la production française en tête, les cosmétiques Bio restent un marché de niche qui se positionne principalement à l’export. Boudés pendant longtemps par des consommateurs préférant le risque potentiel de réaction chimique d’un produit conventionnel, à un film indélébile inesthétique ou une odeur puissante laissée par un produit naturel, la cosmétique bio œuvre et arrive néanmoins à améliorer sa conciliation entre minimisation des risques sur la santé, et maximisation du côté alléchant et glamour qu’ont tendance à avoir les produits esthétiques.

Laisser une réponse