Garantie des loyers impayés : de quoi s’agit-il ?

La rentabilité d’un bien mis en location dépend en grande partie de la fiabilité du locataire. Si ce dernier n’est pas, en effet, en mesure de payer correctement et dans les temps son loyer, le propriétaire se retrouvera dans une situation inconfortable. Pour éviter ceci, il est conseillé de souscrire une garantie de loyer.

Ce que la garantie de loyer prend en charge

En Suisse, la garantie de loyer est une somme d’argent versée par le propriétaire pour assurer un bail de location. Cette assurance peut être déployée dans ces cas suivants :

  • Arriérés de loyers et de charges : si votre locataire ne paie pas son loyer et charges, vous serez indemnisé, ce qui vous évitera les pertes de revenus.
  • Les dommages : cette garantie prend également en charge les dommages causés dans le logement (dégradations au niveau du sol puis des murs et plafonds).
  • Le départ imprévu du locataire : en cas de décès ou d’abandon du logement, vous percevrez les loyers non payés jusqu’à la date d’échéance du bail.
  • La carence locative : en cas de vacance locative, vous recevrez 80 % des loyers prévus.
  • Les frais de procédure : en cas de poursuite judiciaire, vous pouvez utiliser cette garantie pour couvrir les frais d’huissier, les honoraires de votre avocat, etc.

Assurance de loyers impayés : quel coût ?

Près de 50 % des propriétaires souscrivent cette assurance même si seulement 2 % à 3 % sont concernés par les loyers impayés. Son coût s’élève à 2,75 % à 4,5 % du montant du loyer. Pour réaliser des économies, vous pouvez opter pour un contrat groupe. Le montant de l’assurance sera à hauteur de 1,5 % à 3 % du loyer. Il faut également savoir que son tarif dépend des couvertures choisies (prise en charge pour les dommages causés au logement, les frais de procédure, etc.).

Garantie de loyer : comment ça fonctionne ?

C’est une assurance qui ne peut être contractée que pour les locations de longue durée. Les locations saisonnières ne sont donc pas concernées. Avant la souscription, il est indispensable de vérifier la solvabilité de votre locataire. L’assureur n’acceptera pas, en effet, de vous couvrir si vous prenez un locataire défaillant. Pour le prouver à la compagnie d’assurance, vous devez fournir certains documents comme le contrat de travail, les fiches de paie et le dernier avis d’imposition de votre locataire.